|Site de l'université Stendhal - Grenoble 3|
Traverses

Accueil > CINESTHEA > Programmes en cours

Programmes en cours

AXES DE RECHERCHE TRANSVERSAUX

a. « Esthétique » plurielle de l’image et du geste »
Les recherches porteront sur l’esthétique cinématographique, mais également sur la présence de l’image au sein des arts plastiques – frontières ténues entre le cinéma de création et l’art vidéo –, et sur les arts de la scène où le travail avec les écrans et les projections est devenu de plus en plus important. Si le présent de l’image est concerné, son avenir sera interrogé, dans une époque de profondes mutations.
Il s’agira par ailleurs de réfléchir sur les inscriptions kinesthésiques, performatives et théâtrales du geste en danse, théâtre, cirque et autres pratiques impliquant le corps et le mouvement. Le filmage du geste (au cinéma, sous forme de captation, ou encore d’installation) pourra aussi être pris en considération.

b. « Écritures en devenirs »
Il s’agira d’envisager le pluriel des termes : plusieurs écritures et plusieurs devenirs. Toutes les réflexions sur le texte – en particulier le texte en train de s’écrire, mais aussi l’approche contemporaine de textes de différentes époques –, et sur le passage du texte à la scène ou à l’écran seront susceptibles d’être menées. Des relations entre théâtre, danse, arts de la scène, cinéma et autres formes d’écritures seront ainsi pensées (une sous-thématique portant sur les relations cinéma et poésie se poursuivra dans les années à venir). Les questions liées à l’« auctorialité » pourront prendre place ici.

c. « Processus collectifs de création »
Recherches sur les nouvelles formes de créations collectives contemporaines, impliquant les créateurs, mais aussi les institutions culturelles dans des dimensions françaises et européennes. Seront pensées de nouvelles modalités de création dans le champ du théâtre, de la danse, et des arts du geste de manière plus large. La création cinématographique sera également prise en compte, par une étude des processus impliqués par la réalisation filmique, intérêt porté au regard de la critique et prise en compte du travail essentiel des collaborateurs, techniciens par exemple (participation au festival de Valence « Rencontre du cinéma français »). La réflexion sur l’entrecroisement entre les pratiques (scéniques, filmiques) et la recherche sera de plus en plus souvent mise en avant au sein de cette thématique.

d. « Scènes et écrans : pensée, mémoire, histoire »
Recherches, d’une part, sur différents types de relations entre la création et la pensée : pensée du monde contemporain à travers la création scénique / filmique ; création scénique / filmique et pensée philosophique ; création scénique / filmique et pensée scientifique ; création scénique / filmique et psychologie / psychiatrie ; création scénique / filmique et autres arts (arts plastiques, architecture, musique…).
Travaux, d’autre part, sur la pensée contemporaine de l’archive : mémoire pour le temps présent, regard porté sur des créations du patrimoine, archive comme matériau réactualisé trouvant place dans des créations contemporaines. Points de rencontre entre l’esthétique et l’archive.

PROGRAMMES DE RECHERCHE ACTUELS

a. ARC 5 « “Nouvelles” organisations du travail en compagnie : quelles possibilités pour le spectacle vivant ? » – octobre 2013-mars 2015.
A l’heure où les appels à une refondation de la filière du spectacle vivant se multiplient, de nombreux artistes s’attachent à reconfigurer leurs modes de production, d’organisation interne et de diffusion. Il s’agit en partie d’un choix contraint, dans un contexte de crise économique, mais l’enjeu est aussi pour certaines compagnies de saisir l’occasion paradoxale de réinventer un idéal de travail et de création artistique. On observe notamment une réactivation du « modèle à géométrie variable » (Le Monde, 30/01/2011) du collectif et de la création collective. Il s’agira pour nous d’examiner les modes d’existence actuels des compagnies de spectacle vivant en France, en nous appuyant sur une démarche comparative avec des époques et pays différents, et de cartographier des modèles, en étant particulièrement attentifs à ceux qui empruntent à des secteurs et valeurs autres (l’économie sociale et solidaire, le développement durable culturel).
Télécharger le descriptif de l’opération.

b. ARC 5 « Archives cinématographiques en Rhône-Alpes : entre documents et création » – octobre 2013-mars 2015.
Ce projet concerne les archives cinématographiques (filmiques et non-filmiques), leur valorisation et leurs problématiques contemporaines. Il aborde trois axes qui sont en relations étroites avec les documents, les appareils et les films conservés par des institutions en région Rhône-Alpes :
1. Archives, contre-archives et esthétique du cinéma
2. Patrimoine technique : appareils et créations cinématographiques
3. Films : anthropologie et histoire des espaces publics
Les colloques, journées d’études, conférences et publications envisagés réunissent des chercheurs spécialistes de cinéma, mais aussi d’autres disciplines. Ce souci d’interdisciplinarité est pensé en lien avec un public de chercheurs et d’étudiants de différentes filières. Plus largement, il prend place dans l’espace public pour atteindre un public non universitaire.
Télécharger le descriptif de l’opération.

c. Les trois programmes de la « Maison de la création et de l’innovation », principalement portés par CINESTHEA, se développent actuellement grâce à des financements spécifiques (site, Région) :

  • OPSIS (Observatoire des pratiques scéniques) est commun à CINESTHEA et TRANSLATIO. Il est consacré à l’analyse de ce qui amène les pratiques scéniques à se réinventer, et comporte deux axes : l’un diachronique, qui étudie l’évolution des pratiques scéniques de l’Antiquité à nos jours, l’autre synchronique, qui examine les logiques de création actuelles à la lumière des innovations techniques et du contexte socio-économique. Ce programme a pour ambition notamment de favoriser le développement de recherches expérimentales et l’archivage de données, afin de les mettre à disposition de la communauté scientifique. Télécharger le descriptif de l’opération.
  • REFLEX (Réflexions sur les films comme lieux d’expériences) proposera des recherches sur les images (pensées, projetées, réfléchies), sur le film (supports, matières) et les lieux (création et diffusion) de ses expériences (de réalités, d’altérités). La forme filmique privilégiée sera l’essai comme territoire d’expérimentations, selon la diversité des démarches contemporaines.
  • ÉCLAIR (Expériences chorégraphiques) favorisera la recherche sur la pratique artistique en danse, vidéodanse, théâtre, cirque et autres domaines liés, rendant explicites les connaissances tacites qui en découlent.

d. Dans le cadre du projet PEPS "Économie de l’attention" coordonné par Yves Citton, UMR LIRE, Robert Bonamy est responsable du sous-projet "Cinéma et Attention" qui se déroulera les 14 novembre et 10 décembre 2013.

e. Formes contemporaines de l’interaction des arts :
Le contexte théâtral contemporain comporte deux caractéristiques fortes : la diversification des plateaux (des théâtres à la rue, des arènes au chapiteau, des scènes frontales aux scènes éclatées...) d’une part et, d’autre part, les croisements entre les pratiques (jeu, danse, cirque...), entre les techniques du fait de l’usage du numérique (son, lumière, image...), entre la coprésence des acteurs et des spectateurs et l’absence (voix off, images enregistrées, images en direct...). Les écritures dramatiques sont elles-mêmes marquées par cette complexité et y répondent dans une grande diversité de formes. Les modes de relation au public en sont eux aussi transformés. Ainsi, en se complexifiant, le plateau multiplie ses possibilités et ce sont les effets de sa productivité sur tous les plans de la création théâtrale qu’il s’agit d’interroger. Cette recherche donne lieu à un séminaire annuel intitulé « Le Plateau à l’œuvre. »

CINESTHEA entend, dans les années qui viennent, mettre à profit la multiplicité de ses partenariats culturels, développer les relations internationales, devenir un acteur essentiel de la valorisation de la création par la recherche, et de la valorisation de la recherche par sa mise en relation avec la création, dont tous les aspects seront pris en compte (esthétiques, culturels), en particulier à travers les outils mis à disposition dans les nouveaux lieux prévus par les projets Maison de la création et de l’innovation et EST (Espace scénique transdisciplinaire). Il s’ensuivra un développement des rencontres avec les artistes, des colloques, des journées d’études, avec une place indispensable faite aux publications d’ouvrages collectifs.

Actualités

Séminaire " Le Plateau à l’oeuvre".

Les deux prochaines séances vous seront communiquées prochainement.

Plateau à l’oeuvre 2014/2015

Les gestes de ‘l’ar(t)chiviste’ : des approches interartistiques et interdisciplinaires dans les arts contemporains.

Cinéma et Arts de la scène : interférences temporelles

Colloque International
26 février et 27 février 2015

Plus d'évenements CINESTHEA...

Publications


Choreographic Dwellings
Practising Place

Edited by Gretchen Schiller, Sarah Rubidge
Palgrave Macmillan,
240 p.

Plus de publications...