|Site de l'université Stendhal - Grenoble 3|
Traverses

Accueil > Evénements > Séminaires > ETPA Enseigner le Théâtre et la Poésie Aujourd’hui > Présentation - Séminaire ETPA (Enseigner le Théâtre et la Poésie (...)

Présentation - Séminaire ETPA (Enseigner le Théâtre et la Poésie d’Aujourd’hui)

SEMINAIRE ETPA « Enseigner le Théâtre et la Poésie d’Aujourd’hui »

Responsables : Marie Bernanoce et Nathalie Rannou

CADRAGE ET OBJECTIFS

Faire lire et étudier les œuvres théâtrales et poétiques d’aujourd’hui dans les classes du secondaire et du primaire engage une série de réflexions qui tiennent à la spécificité de ces corpus, aux modalités de leurs réceptions et aux enjeux de l’acte didactique.

Les approches scolaires de la poésie et du théâtre contemporains sont comparables sur bien des plans : fréquemment sous-représentés dans les manuels, méconnus des enseignants ou sclérosés par des pédagogies inadaptées, ces deux champs littéraires ne jouissent que d’une faible reconnaissance dans les pratiques de classe. Pourtant cela contraste fortement avec les compétences qu’ils permettent de développer chez les élèves ainsi qu’avec l’adhésion enthousiaste qu’ils peuvent susciter.

De nombreux facteurs mènent à ce constat paradoxal, et si le séminaire ETPA s’attache à les identifier, il s’applique surtout aux moyens de les dépasser.
L’enjeu des ces recherches est d’élargir la connaissance des réceptions spécifiques du théâtre et de la poésie d’aujourd’hui, connaissances théoriques et empiriques indispensables aux conceptions didactiques.

Adossé aux travaux d’actualisation des théories de la réception et du lecteur réel en didactique de la littérature, le questionnement porte sur les différents points de contact entre le lecteur/récepteur, le texte, l’auteur, l’éditeur. L’intérêt est également porté sur le contexte, les modalités et les effets de la réception. L’acte didactique se doit d’agir sur les différents axes qui conditionnent l’accueil et l’interprétation de l’œuvre. L’enjeu n’est pas seulement d’assurer une rencontre littéraire, mais encore de former des amateurs éclairés qui pourront prendre en compte leurs expériences de la poésie et du théâtre pour composer leurs propres modes de lecture du monde, de création et d’engagement.
Donnant la parole à des auteurs dramatiques, poètes, metteurs en scène, éditeurs, médiateurs, théoriciens et didacticiens, le séminaire explore de façon récurrente quatre axes centraux en didactique :

1. Des questions de corpus
Quelles œuvres contemporaines méritent d’être présentées aux jeunes lecteurs ? Quelles ressources éditoriales s’offrent aux enseignants ? Comment les choix personnels et institutionnels sont-ils effectués ? A l’heure où de nouvelles listes d’œuvres conseillées par le Ministère se diffusent, quelles instances et quelles compétences permettent d’accréditer les choix ?

2. Des questions de poétique et d’esthétique
Outre ces questions éditoriales, institutionnelles et subjectives d’attribution de valeurs, se posent aussi des problèmes de poétique et d’esthétique : comment penser et organiser la lecture de ces corpus ? Quelles postures requièrent-ils de la part des lecteurs ? Comment ces œuvres questionnent-elles et reconfigurent-elles les habitudes de réception littéraire ? Jusqu’à quel point la classification des genres et sous-genres scolaires est-elle pertinente pour aborder la création contemporaine et définir sa réception ?

3. Des questions d’apprentissages
Tout en tachant de répondre à ces questions, l’enseignement se doit d’inventer et d’approfondir des modalités d’apprentissage qui nécessitent une révision de l’acte didactique lui-même. Que signifie enseigner une œuvre littéraire contemporaine ? Qu’est-ce qui, d’une expérience de réception à une autre, peut s’avérer transposable ? Quelle place peut être dévolue au passage par la voix et par le corps ? Comment faire interagir mise en œuvre orale et exploration explicative, épreuve sensorielle et interprétation construite ? Comment associer réaction intime, subjective, et mise en œuvre collective ? Quelle place et quel sens donner, dans les textes et dans la classe, aux silences et au non dit ? Jusqu’à quel point, enfin, ces corpus et les différentes façons de les aborder réclament-ils une reconsidération de la signifiance en littérature ?

4. Des questions de sens et de valeurs
Par ses choix de corpus, son interprétation des textes officiels et le sens qu’il donne à ses pratiques, l’enseignant construit un champ de valeurs, avec les œuvres contemporaines. Comment nous disent-elles le monde ? Quels rapports au langage éveillent-elles ? La notion d’engagement par exemple, scolarisée d’après le modèle des littératures de la Résistance du XXème siècle, permet-elle véritablement de lire les œuvres de théâtre et de poésie d’aujourd’hui ?

PROGRAMME

Quatre séances sont proposées dont les modalités diffèrent : les trois séances de séminaire proprement dit donnent lieu à des communications d’intervenants extérieurs invités ou de membres du CEDILIT. La formule « atelier » permet de rendre compte de pratiques de classe, d’élaborer des séquences, et de concevoir des dispositifs didactiques innovants.

2012-2013

- Séminaire 1 : 21 novembre 2012. Théâtre d’aujourd’hui, où en est l’édition ?
Invité : Pierre Banos-Ruf, directeur des Éditions Théâtrales, auteur de L’édition théâtrale aujourd’hui Enjeux artistiques, économiques et politiques : l’exemple des éditions théâtrales, Thèse soutenue sous la direction de Christian Biet, Paris X, 2008

- Séminaire 2 : 6 février 2013. Le lecteur de poésie du point de vue de l’éditeur : représentations et expériences

Invités : Hervé Bougel, poète et responsable des Editions Pré # Carré
Christine Boutevin, professeure agrégée enseignante à l’IUFM de Bordeaux, doctorante au CEDILIT

- Séminaire-atelier 3 : 13 mars. Théâtre et poésie dans le second et le premier degré

• Une expérience d’immersion poétique en lecture/écriture menée en classe de CE2 : états d’appropriation de la poésie à l’école Jules Ferry de Grenoble

• Le comité de lecture théâtrale : conception générale (projet de Théâtre A la Page) et mise en œuvre dans deux classes de collège (collège Revesz-long à Crest, collège Gérard Philippe à Fontaine)

- Séminaire 4 : 10 avril. Les albums de théâtre et de poésie pour les jeunes : une opportunité éditoriale ou une modalité littéraire singulière ?

Invités :
Gersende Plissonneau, Maître de Conférences à l’Université Bordeaux IV (IUFM) et Isabelle Ollivier, Maître de Conférences à l’Université d’Arras.

PERSPECTIVES

Le séminaire explore des questionnements et fait état de recherches en cours qui trouveront leur aboutissement au travers de publications.

D’autre part sont prévus en 2013-2014 :
-  une journée d’étude consacrée à la didactique de la poésie
-  un colloque intitulé « Entre théâtre et jeunesse : formes esthétiques d’un engagement » en collaboration avec l’Université d’Artois : 3-4 avril 2014 à Arras, 10-11 avril 2014 à Grenoble

A QUI S’ADRESSE CE SÉMINAIRE DE RECHERCHE ?

Chercheurs en littérature et en didactique, doctorants, membres du CEDILIT, étudiants en Masters 1 & 2 mais aussi en Licence, enseignants des premier et second degrés, ainsi que toutes personnes sensibles aux problématiques développées lors d’une ou plusieurs séances du séminaire sont bienvenues.

Les partenaires culturels locaux et régionaux sont également attendus à l’occasion de ces temps de réflexion et d’analyse des pratiques.

Si possible, il est préférable d’annoncer sa venue en adressant un message à Marie Bernanoce (Marie.Bernanoce@u-grenoble3.fr) ou à Nathalie Rannou (Nathalie.Rannou@u-grenoble3.fr)