|Site de l'université Stendhal - Grenoble 3|
Traverses

Accueil > Publications > Publications Traverses 19-21 > Les journaux d’écrivains : enjeux génériques et éditoriaux

Les journaux d’écrivains : enjeux génériques et éditoriaux

Introduction d’Hélène de Jacquelot et Cécile Meynard

JPEG - 54.3 ko

Les journaux d’écrivains représentent des cas de journaux personnels particuliers par le statut même des diaristes qui les ont écrits. Etudier ces journaux d’écrivains pose plusieurs questions : tenir un journal ou pas ? Pour qui et pour quoi tenir un journal ? Les diaristes eux-mêmes, par leur pratique et leurs interrogations, soulignent combien le journal d’écrivain relève d’une catégorie générique littéraire propre. Dans la relation complexe entre diaristes et destinataires se redéfinissent tout à la fois la notion de l’intimité et la fonction d’un journal d’écrivain. Se pose enfin une question non moins complexe, qui se joue entre diaristes et éditeurs : comment publier un journal d’écrivain sans en trahir la teneur et la signification ?

Cet ouvrage, qui rassemble des textes de chercheurs de plusieurs pays portant sur des journaux d’écrivains français et étrangers, du XVIIIe au XXe siècle, permet ainsi de faire l’état des lieux de la critique actuelle sur le sujet.

Bern,2012. X, 412 p., 12 ill., 4 tabl.

Littératures de langue française. Vol. 19

Directrice de collection : Catherine Mayaux