|Site de l'université Stendhal - Grenoble 3|
Traverses

Accueil > Publications > Publications Traverses 19-21 > Villiers de l’Isle-AdamLe théâtre et ses imaginaires


Villiers de l’Isle-Adam
Le théâtre et ses imaginaires

Pierre Glaudes, Bertrand Vibert (coord.)
Littératures
71/2014
Presses universitaires du Mirail
280 p.

JPEG - 5.7 ko

Comme beaucoup d’écrivains du XIXe siècle, Villiers a longtemps escompté du théâtre le succès et la reconnaissance littéraire : d’Elën (1865) à Axël (1890), en passant par Morgane (1866) refondu en Le Prétendant (1874), La Révolte (1870), Le Nouveau Monde (1875), et L’Évasion (1887), son œuvre dramatique est très diverse dans son inspiration, ses ambitions, ses sujets, son style. Ce volume ouvre des pistes pour renouveler la vision du théâtre de Villiers par des approches dramaturgiques qui la resituent dans le contexte de la scène de son temps, mais aussi de celle d’aujourd’hui.

Faisant pendant à l’œuvre dramatique, les fameux Contes cruels sont également hantés par l’univers du théâtre, son demi-monde, ses comédiens et son imaginaire. Au-delà des frontières des genres, le théâtre fut un moteur et un modèle pour l’écriture, posant la question de savoir si le meilleur de l’œuvre, y compris narrative, n’est pas dans sa théâtralité.

Le dossier est augmenté d’un inédit important, éclairant la postérité de cette œuvre dramatique au tournant du siècle : la réécriture d’Axël par Joséphin Péladan.

Pierre Glaudes est professeur à l’université Paris-Sorbonne. Spécialiste du roman français du XIXe siècle, notamment de Barbey d’Aurevilly, Bloy, Mirbeau et Villiers de l’Isle-Adam, auteur d’un choix de contes pour le livre de poche (Véra et autres contes cruels), il a récemment procuré une édition des Contes cruels aux Classiques Garnier.

Bertrand Vibert est professeur de littérature française à l’université Grenoble Alpes. Il a publié de nombreux travaux sur Villiers de l’Isle-Adam. Il dirige actuellement une édition de son Théâtre complet, à paraître aux éditions Classiques Garnier.